10. La chronique MyLittleRedCar dans AUTOHEROES #021 Gerry Blyenberg

Créée en 1946, la marque de jouet Tonka est connue pour ses reproductions miniatures d’utilitaires, de camions, ou encore d’engins de chantier.

WHEELER TRAVELLER

Une grande partie de mon enfance s’est déroulée dans les ateliers des garages de mon père et sur les circuits automobiles. Mon oncle et lui étaient pilotes. Nous écumions très régulièrement les  circuits du plat pays tels que Spa-Francorchamps, Zolder, ou encore le défunt tracé du circuit de Nivelles. Mon destin semblait alors se profiler autour d’un univers empli de sportives racées, de talons-pointes, de vapeurs d’essence et d’odeurs de gommes brûlées. Dans les paddocks, par une belle matinée printanière de l’année 1981, leur principal sponsor américain va faire dévier cette destinée trop vite écrite et influencer, sans le savoir, le cours de ma vie. Distributeur des produits lubrifiants STP, ce sponsor effectuait des allers-retours vers les Etats- Unis. Il me permettait ainsi d’admirer de beaux ouvrages sur l’histoire automobile outre-Atlantique et de lire de la presse traitant de la restauration auto. Tout cela faisait voyager le petit garçon de dix ans que j’étais et je rêvais devant cet univers inconnu.

 

Ce matin-là, il m’offrit un jouet étrange, un magnifique Jeep Wagoneer 1965 de la marque Tonka ! A cette époque en Europe, c’était comme voir un OVNI ! Ce n’est pas que j’étais indifférent aux reproductions miniatures de camions ou autres engins de chantier, mais notre rayon à la maison, c’était plutôt l’esprit “Racing”. Par comparaison aux autres miniatures, le moins que je puisse dire, c’est que cet objet insolite a éveillé ma curiosité ! Cet engin hybride issu du croisement entre une camionnette et un pick-up et le souhait de découvrir les vieux utilitaires américains m’emmèneront donc dès l’âge de 19 ans à Los Angeles. Je suis vite devenu un avide contemplateur de cet univers automobile exotique... Ajoutez à cela, les palmiers écrasés de soleil, une bonne “vibe” artistique urbaine, le skate, et les nombreux car shows... la Californie aura vite raison de moi ! J’y ai très rapidement exercé l’export de véhicules anciens et, depuis quelques années, je suis résident américain.Bien sûr, de l’eau a coulé sous les ponts, je n’ai pas exporté uniquement de vieux utilitaires ! J’ai très vite découvert l’univers des muscle cars des 60’s et des 70’s, puis la scène du hot rodding, les gros salons, les sports auto tel que la NASCAR, l’IndyCar ou encore le Drag Racing, j’ai fait des rencontres extraordinaires... Malgré toutes ces belles expériences, je ne peux m’empêcher aujourd’hui, dès que je croise un SUV moderne, de penser à cet étrange Tonka bleu turquoise. Ce véhicule que j’avais du mal à cataloguer à l’époque, ce pionnier des SUV qui se transformera au gré des vicissitudes de ses constructeurs a réussi à piquer ma curiosité. Quarante ans plus tard, je me rends compte à quel point ce jouet, à qui j’ai fait faire des centaines de kilomètres dans le salon et le jardin de mes parents, a suscité chez moi l’envie d’en parcourir des milliers pour vivre outre- Atlantique.

 

Gerry Blyenberg pour MyLittleRedCar

Mon premier véhicule sans permis devant la concession de mon grand- père... circa 1974.